Que pense la génération Z du futur de l’emploi ?

 

La génération Z et sa vision du futur de l’emploi

De nombreuses enquêtes réalisées auprès de la génération Z et plus précisément des jeunes de 15 à 20 ans indiquent que la génération Z risque de créer une véritable rupture sur le secteur de l’emploi. Cette génération ultra connectée qui ne lâche jamais son téléphone a grandi avec les nouvelles technologies et l’ambiance générale de la crise.

 

L’entreprise actuelle : le cauchemar de la génération Z

A voir papa et maman travailler dans ce contexte difficile, il n’est guère étonnant que les jeunes de la génération Z refusent absolument le schéma actuel de l’entreprise. Les mots pour la qualifier ? Jungle, dure, fermée, sans possibilité, impitoyable… Si la plupart des jeunes sondés affirment que la vie dans une grosse entreprise les stresse, 13% affirment en être dégoûté ! Il existe tout de même un petit quart des sondés qui avouent être attirés par ce monde. Ces jeunes ont généralement déjà été en contact avec le monde de l’entreprise lors d’un stage ou d’un job d’été. Quant aux diplômes, nos jeunes n’y croient plus. Ils espèrent en effet que l’entreprise devienne plus pédagogue afin de former sur le tas.

 

Vers un renouvellement complet du système
Chez les sondés, ce sont les entreprises qui doivent s’adapter aux jeunes et non l’inverse. D’ici 5 à 10 ans, les entreprises auront tout intérêt à redéfinir leur vision de l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle pour attirer les jeunes talents. L’épanouissement professionnel et personnel prime aujourd’hui chez la nouvelle génération et de plus en plus de personnes tiennent avant tout à leurs plaisirs personnels plutôt qu’à leurs réussites professionnelles.
La génération Z risque dans tous les cas de poursuivre la mise en oeuvre de la génération Y en mettant en avant sa capacité à entreprendre. Une enquête révèle d’ailleurs que près de la moitié des jeunes sondés souhaiteraient créer leur propre entreprise. Le prise en main d’internet dès le plus jeune âge de ces jeunes leur offre des outils non négligeables pour entreprendre.

Si les jeunes de la génération Z souhaitent tant se faire entendre, c’est pour mettre en avant leur capacité d’innovation et leur talent. Plutôt que de répéter les erreurs du passé, ils comptent bien sur un re-fondement total du système scolaire et professionnel. Les jeunes se dirigent aujourd’hui vers l’invention plutôt que vers la répétition.

You may also like...