Les robots vont-ils nous remplacer ?

Les robots vont-ils nous remplacer ?

Avec l’essor de la technologie, notre société est en train de connaître un bouleversement majeur, engendré en peu de temps. Chaque chose devient automatisée, des secteurs d’activité entiers font face à cette arrivée massive de la technologie, et se voient dans l’obligation de moderniser leur fonctionnement. Le robot est devenu le symbole de cette technologie pratique, de cette modernisation généralisée grâce à une technologie faite pour aider et accompagner l’Homme dans toutes ses tâches. Mais va-t-on vers un point de non-retour où le robot aura définitivement remplacé l’Homme dans la réalisation de ces tâches ?

Un développement rapide et généralisé dans un objectif précis

Force est de constater que la robotisation des tâches, qu’elles soient industrielles ou autres, s’est accélérée depuis une vingtaine d’années. Aujourd’hui, même ce qui semblait être une activité purement humaine, nécessitant un contact humain, a été robotisé. A l’image de ces caisses automatiques dans nos grands supermarchés qui remplacement aujourd’hui la caissière qui, jusqu’alors, était le moyen idéal d’établir un contact humain entre le client et son magasin. Aujourd’hui, la robotisation a pris le pas sur toutes ces tâches dans un objectif clair : gagner du temps et de l’argent.
Force est de constater, cependant, que dans les secteurs industrielles, la robotisation n’est pas seulement néfaste comme dans d’autres secteurs. La machine est bien évidement plus précise, plus rapide qu’un ouvrier. Le risque d’erreur de montage ou de fabrication d’un produit est réduit à son minimum. Et le gain d’argent est considérable : investir dans une machine, coûtera à long terme, toujours moins cher que de devoir embaucher plusieurs salariés. Triste logique.

Halte au fatalisme

Cependant, il ne faut pas sombrer dans un fatalisme destructeur. La technologie s’est largement développée par l’intermédiaire du robot dans nos sociétés contemporaines, nous sommes désormais comme envahis par les algorithmes, les machines, les processus automatisés et bien d’autres choses encore. Mais il nous faut considérer cela comme un progrès, et non pas comme une perte d’humanité généralisée. Considérée la machine comme une aide nécessaire à l’Homme, c’est refuser de se laisser déborder par son omniprésence. Nous devons garder un contrôle total, utiliser la technologie a bon escient sans vouloir se mettre en compétition face à la robotique et ses avancées. L’Homme restera toujours en avance, par cette humanité qui fait une valeur ajoutée indépassable.

You may also like...